Aller au contenu principal

Vanier, Nicolas (1962-....)

Contents


Biographie

Jeunesse

Nicolas Vanier est né au Sénégal alors que son père y fait son service militaire. Il grandit {{où}}, celle de son grand-père, qui lui a fait découvrir la nature{{,}}. Il fait ses études au lycée agricole de Montargis. Il est lauréat de la fondation Zellidja. Il suit ensuite une formation à l'ISTOM où il obtient son diplôme.

Expéditions et réalisations

Passionné par le Grand Nord dès l'adolescence, il commence ses expéditions en traversant à pied la Laponie en 1982.

En 1983, il entreprend une traversée en canoë dans le Grand Nord québécois depuis Schefferville jusqu'à la baie d'Ungava sur les traces des Indiens montagnais.

En 1983, il s'attaque au Grand Nord québécois sur les traces des indiens Montagnais. Il explore le grand nord canadien en traversant la péninsule du Nouveau-Québec-Labrador avec des traîneaux à chiens. Cette exploration fera l'objet d'un premier ouvrage, Grand Nord, et d'un documentaire télévisé pour Antenne 2, Le coureur des bois{{,}}.

En 1986 et 1987, il parcourt les montagnes Rocheuses et l'Alaska, en trois étapes, avec les moyens de locomotion traditionnels de ces régions.

En 1990 et 1991, il entreprend la traversée de la Sibérie, partant de Mongolie pour rejoindre l'océan Arctique, pour une expédition de {{unité}}.

En 1993, il retourne en Sibérie où il partage le quotidien d'une famille d'éleveurs nomades évènes.

De 1994 à 1995, il entreprend avec sa femme et sa fille, Montaine, alors âgée d'un an et demi, un voyage d'un an à travers les Rocheuses et le Yukon jusqu'en Alaska. Un long-métrage, L'enfant des neiges, sort en salles en décembre 1995.

En 1998-1999, il entreprend l’Odyssée blanche, un voyage de {{unité}} en traîneau de chiens de Skagway (Alaska) jusqu’au Québec en moins de 100 jours.

En 2004, le premier film de Nicolas Vanier, Le Dernier Trappeur, sort au cinéma. Le film relate un an de la vie de Norman Winther, l’un des derniers trappeurs du Yukon canadien.

En 2005-2006, Nicolas Vanier parcourt son Odyssée sibérienne, un périple de {{unité}} et de 4 mois à travers la Sibérie, qu'il effectue à raison de 80 kilomètres par jour avec un attelage de dix chiens, d'Irkoutsk à Moscou. Le départ a lieu le 1{{er}} décembre 2005 sur les bords du lac Baïkal, et l’arrivée se trouvait en plein cœur de la Place Rouge.

En 2008, il tourne en Sibérie pour le film Loup, qui sort en salles en décembre 2009.

En décembre 2013, sort le film Belle et Sébastien, dont il est le réalisateur. Une avant-première au profit de la SPA est organisée à cette occasion.

En 2013-2014, Nicolas Vanier entreprend l’Odyssée Sauvage, une traversée en traîneau de chiens de la côte Pacifique de la Sibérie jusqu’au lac Baïkal, en passant par la Chine et la Mongolie{{,}}{{,}}. Il en fait un film éponyme, l'Odyssée sauvage, sorti en DVD le 3 décembre 2014 et diffusé sur M6 pendant les fêtes de fin d’année.

Engagements et projets

Il participe en 2000 à la mise en place de l'association Les Fauteuils glissants, qui a pour objet de rendre accessible aux personnes handicapées moteur la pratique de la randonnée en traîneaux à chiens dans le monde.

Nicolas Vanier est parrain de la Fondation IDEE dédiée aux épilepsies de l'enfant et de l'adolescent.

En 2009, ouvre le Camp Nicolas Vanier à Vassieux-en-Vercors, un lieu destiné à sensibiliser les visiteurs à l’environnement et à l’apprentissage des gestes concrets pour la préserver. En juillet 2014, le Camp est mis sous fermeture administrative par la DDPP et la Préfecture après plusieurs demandes de mise en conformité pour protéger la faune environnante. Une association qui a recueilli 10 des 61 chiens du Camp Vanier a annoncé que ces derniers étaient dans un état précaire et victimes de dénutrition, à la suite de quoi Nicolas Vanier a dit que les chiens "seraient" en période de mue et suivis médicalement et qu’une discussion avec l’association avait mené à une pacification de la polémique à la suite de l'abandon des 10 chiens de son camp. Deuxième camp qui ferme ses portes, le 1er était au Canada.

En 2009, Nicolas Vanier parraine L’école agit !, une initiative de l'éducation nationale qui vise à intégrer dans les programmes scolaires des projets liés à l’environnement et au développement durable.

Depuis 2010, Nicolas Vanier parraine les trophées du tourisme responsable, un concours organisé par la SNCF qui décerne une récompense aux entreprises de tourisme respectueuses de l’environnement et des hommes. Une opération qui s'est exportée dans d'autres pays tels que le Liban, la Chine ou le Japon.

En juillet 2010, il présente, à la demande du groupe immobilier Nexity, un projet de tour "verte" dans le quartier de la Défense.

En septembre 2010, il bat plusieurs records du monde de vitesse FIA sur le circuit de Linas-Montlhéry au volant d’un prototype de formule 1 électrique, la Peugeot EX1{{,}}.

En 2011 et 2012, Nicolas Vanier réitère son parrainage aux trophées du tourisme responsable.

En 2013-2014, l’expédition l’Odyssée Sauvage est accompagnée d’un programme pédagogique d’éducation au développement durable proposé aux écoles françaises en collaboration avec Canopé et le Ministère de l’éducation nationale.

Fin 2013 un contrôle de la préfecture de la Drôme a lieu sur le Camp Nicolas Vanier situé à Vassieux en Vercors , son rapport fait état de conditions d'hygiène et de sécurité non conformes . Aucune amélioration n'ayant eu lieu le préfet prend un arrêté de fermeture administrative le 8 juillet 2014

Courses de chiens de traîneau

Les chiens de traîneau constituant l’un de ses principaux moyens de locomotion lors de ses expéditions, il participe en 1996 à la Yukon Quest, une course de 1 600 km à travers le grand nord canadien et l'Alaska, il finit la course 13ème sur 28 attelages avant d'être disqualifié pour vol de sac. {{style}}{{refsou}}

En 2003, il réitère sa participation à la Yukon Quest , mais il abandonne en début de course n'ayant plus de chien de tête pour mener son attelage.

En 2005, il organise avec Henry Kam et Dominique Grandjean la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, une course de chiens de traîneau, première de cette envergure en Europe.

En 2015, il participe pour la troisième fois à la Yukon Quest, et arrive en 9ème position.

Il a pour projet de participer en 2016 à l'Iditarod, une autre grande course de chiens de traineaux de 1700 kilomètres en Alaska.

couverture du document
Tome
1
LivreNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
Tome
2
LivreNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
Auteurs
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
Tome
1
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
Tome
2
LivreNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver