Aller au contenu principal
couverture du document

Queffélec, Yann (1949-....)

Biographie

Il est le fils de l'écrivain breton Henri Queffélec, le frère de la pianiste Anne Queffélec et du mathématicien Hervé Queffélec. Il a été marié à la pianiste Brigitte Engerer avec laquelle il a eu une fille, Léonore (1985).

Tout en résidant à Paris, il a gardé de fortes attaches en Bretagne notamment à l’Aber-Ildut.

Amoureux de la mer et de sa Bretagne il fut stagiaire dès 1962 puis moniteur à la célèbre école de voile Jeunesse et Marine et il a pu naviguer avec Éric Tabarly. {{Citation}} C'est avec ces mots qu'il préfaça le livre sur Jeunesse et Marine Jeunesse et Marine, École de Mer, École de Vie. Il évoque d'ailleurs cette école de voile — école de mer à laquelle il fut très attaché — dans la biographie qu'il a consacrée à Éric Tabarly.

Il n'entame véritablement sa carrière d'écrivain, qu'en publiant à 32 ans une biographie de Béla Bartók. Quatre ans plus tard, il reçoit le prix Goncourt pour son roman Les Noces barbares. Il est l'auteur de nombreux romans et d'un recueil de poèmes. Il y décrit des personnages passionnés en mal d'amour. Il écrit aussi des paroles de chansons, notamment Né pour vivre et La Ville ainsi soit-il et toutes les chansons de l'album éponyme pour Pierre Bachelet.

En 1998, il anime sur Internet la création d'un roman interactif Trente jours à tuer.

Il a été chroniqueur pour l'émission de France 2 : Pourquoi les manchots n'ont-ils pas froid aux pieds ?.

Il fait une brève apparition dans l'adaptation par Patrick Poivre d'Arvor pour la télévision du roman Mon frère Yves de Pierre Loti.

couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
LivreDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver