Aller au contenu principal

Ogier, Bulle (1939-....)

Biographie

{{...}}

Au début des années 1960, elle fait la connaissance du metteur en scène et dramaturge Marc'O, dont elle crée trois pièces au théâtre, de 1963 à 1966, Le Printemps, Les Bargasses et Les Idoles. Elle fait sa première apparition au cinéma en 1966 dans Voilà l'ordre de Jacques Baratier, moyen-métrage où l'on voyait une ancienne apparition de Boris Vian. En 1967, elle joue dans le film Les Idoles de Marc'O, adaptation cinématographique de la pièce, puis dans L'Amour fou de Jacques Rivette, où sa présence est très remarquée.

En 1971, le succès de La Salamandre d'Alain Tanner la fait plus largement connaître au public. Elle est dès lors activement engagée dans une carrière d'actrice, oscillant entre cinéma, théâtre et télévision. Au fil des années, elle travaille régulièrement avec Jacques Rivette, Barbet Schroeder, Marguerite Duras...

Elle a participé, avec sa fille Pascale Ogier, à la rédaction du scénario du Pont du Nord de Jacques Rivette. Avec ce dernier, elle a aussi coécrit le scénario de Céline et Julie vont en bateau. En 1972, elle joue la sœur du personnage interprété par Delphine Seyrig, dans Le Charme discret de la bourgeoisie, de Luis Buñuel.

En 2000, elle est nommée pour le César de la meilleure actrice dans un second rôle avec Vénus Beauté (Institut), ou elle joue la patronne de l'institut de beauté. Elle fut l'invitée d'honneur du Festival international du film de La Rochelle en 2006. Elle a reçu le Molière de la comédienne dans un second rôle lors de la 25{{e}} Nuit des Molières, en avril 2011 pour son travail avec Patrice Chéreau sur Rêve d'Automne de Jon Fosse.

couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDNon disponible
Veuillez vous connecter pour réserver
couverture du document
DVDDisponible
Veuillez vous connecter pour réserver